Avec le nouveau gouvernement, les engagement pris sont tenus.
C'est ça aussi, le changement.

Le Premier Ministre était jeudi 27 septembre l'invité de l'émission Des Paroles et des Actes sur France 2, l'occasion de revenir sur l'action du gouvernement et plus particulièrement le budget 2013, présenté le lendemain.
Redressement dans la justice : une contribution de chacun à hauteur de ses moyens:
Les plus aisés seront mis à contribution (revenus du patrimoine taxés au même niveau que ceux du travail, taxe à 75% au-delà d'un million d'euros, réforme de l'ISF,...) et les classes moyennes et populaires préservées grâce à la décôte des deux premières tranches de l'impôt.


Le changement, c'est permettre aux collectivités locales d'accéder gratuitement aux terrains de l'Etat pour construire des logements sociaux, et relever l'exigence de la loi SRU de 20 à 25% de logements sociaux par commune:

Mercredi 5 septembre 2012, la ministre de l'égalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot a présenté en Conseil des ministres son projet de loi de mobilisation générale pour la construction de logements.
Ce texte est la traduction des engagements 22 et 23 pris par François Hollande pendant la campagne :
"Je porterai à 25% les exigences en matière de construction de logements sociaux"
"Je mettrai gratuitement à disposition des collectivités locales les terrains de l'Etat qui sont disponibles pour leur permettre de construire des nouveaux logements sociaux dans un délai de 5 ans"
Le gouvernement prévoit d'ici à 2016 la cession de 930 sites, qui représentent 2 000 hectares de terrains publics. Cet inventaire des terrains mobilisables, qui a vocation à être enrichi au fil de l'eau est public.
Il constitue le premier jeu de données du compte OpenData de ce nouveau ministère qui a pour souci de développer un égal accès des citoyens à l'information publique. Car c'est aussi par là que passe l'égalité des territoires.
Cette contribution du foncier public à l'offre globale est d'autant plus importante qu'il s'agit souvent d'un foncier situé au coeur des agglomérations. Or la construction de logements locatifs sociaux bien insérés est un élément indispensable pour favoriser la mixité sociale et l'égalité territoriale. D'ici à 2016, sur ces terrains, 110 000 logements pourraient être construits (dont près de la moitié en Ile-de-France).

Baisse de 6 centimes des tarifs de l'essence pendant 3 mois:

Pierre Moscovici, ministre de l'économie, a annoncé que les tarifs de l'essence baisseraient "jusqu'à 6 centimes" par litre et ce pendant les trois prochains mois. Un effort qui reposera à part égale sur les entreprises et l'Etat.
En moyenne, sur un plein de 50 litres, chaque français économisera 3 euros.
Une mesure qui, au-delà de la seule baisse des tarifs, a aussi un rôle de "blocage", selon Jean-Marc Ayrault, "pour éviter que les prix repartent à la hausse."



La refondation de l'école en marche :
L'école sera une des priorités du quinquennat conformément au 38e engagement de François Hollande lors de sa campagne rappelle Vincent Peillon dans sa communication en Conseil des ministres du 30 mai 2012 :
L'éducation a été trop longtemps une variable d'ajustement budgétaire alors qu'elle porte la promesse républicaine d'un redressement moral, éducatif, intellectuel, mais aussi économique, car elle est le premier investissement d'avenir.
Des mesures d'urgence ont d'ores et déjà été annoncées par le gouvernement pour la rentrée 2012 :
Plus de professeurs
Contre les suppressions massives de postes, 77000 dans les cinq dernières années, 14 000 pour la rentrée 2012, décidées par le Gouvernement précédent le Gouvernement Ayrault entend répondre.
Des moyens en personnels supplémentaires commenceront à être mis en place dès la rentrée, ils seront notamment ciblés sur le premier degré, où 1 000 professeurs des écoles seront recrutés, et sur l'accompagnement des élèves en difficulté.
Le second degré bénéficiera de 355 recrutements supplémentaires répartis entre 75 conseillers principaux d'éducation et 280 professeurs.
Plus de moyens pour les familles
Par ailleurs, l'allocation de rentrée scolaire sera revalorisée de 25% et portée par exemple à 356,20 euros pour un enfant de 6 à 10 ans.
Une meilleure formation pour les enseignants
Dans l'attente de la création des écoles supérieures du professorat et de l'éducation, les professeurs d'écoles bénéficieront d'un aménagement du temps de travail de façon à leur permettre d'être accompagnés par un enseignant expérimenté au cours des six premières semaines de l'année. En complément, les stagiaires bénéficieront d'un accompagnement de professeurs des écoles maîtres formateurs tout au long de l'année dans le cadre de formations ou lors de visites dans les classes.
Pour le second degré, une décharge de service de trois heures hebdomadaires en faveur des nouveaux enseignants permettra d'organiser une journée de formation par semaine tout au long de leur première année d'exercice.
Une grande concertation sur la refondation de l'école
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, Vincent Peillon et George Pau-Langevin ont ouvert le 5 juillet à la Sorbonne, la grande négociation sur la refondation de l'école. Un rapport final sera remis début octobre pour donner lieu à un projet de loi d'orientation et de programmation cet automne.

Moralisation et encadrement des rémunérations des dirigeants d'entreprises publiques:
Le ministre de l'économie, des finances et du commerce extérieur, Pierre Moscovici, a présenté lors du Conseil des ministres du 13 juin 2012 une communication relative à la moralisation et à l'encadrement des rémunérations des dirigeants d'entreprises.
Une rémunération plafonnée à 20 fois la moyenne des plus bas salaires.
La rémunération des dirigeants sera plafonnée à 20 fois la moyenne des plus bas salaires des principales entreprises publiques.
L'ensemble des entreprises publiques détenues majoritairement par l'Etat (comme EDF, Areva, La Poste, SNCF, RATP, etc.), leurs filiales ainsi que les établissements publics et autres opérateurs de l'Etat y seront soumis.
Dans les entreprises où l'Etat ne détient pas la majorité du capital, instruction sera donnée aux représentants de l'Etat dans les organes de gouvernance pour proposer les mêmes règles de modération dans la fixation des rémunérations des dirigeants.
Les mandats en cours concernés
Les textes réglementaires requis devront être pris dans les meilleurs délais et la règle sera appliquée aux mandats en cours à l'occasion des prochains conseils d'administration, de telle sorte que, dans l'année, l'ensemble des rémunérations ait pu être revu conformément aux règles définies.
En outre, les rémunérations des mandataires sociaux des entreprises publiques seront rendues publiques.
Vers un encadrement du privé
Après une phase de concertation, le Gouvernement présentera à l'automne un projet de loi permettant d'interdire ou d'encadrer certaines pratiques et de rénover la gouvernance des entreprises privées afin de renforcer le contrôle exercé sur les rémunérations.
Engagement tenu !

Suppression de la TVA Sarkozy :
C'est au cours d'une allocution le 29 janvier que Nicolas Sarkozy avait annoncé sa volonté d'augmenter au 1er octobre 2012 la TVA d'1,6 points afin de compenser la baisse des charges patronales.
François Hollande avait répondu à cette annonce lors de sa visite à Brest du 30 janvier, qualifiant cette hausse d'inopportune, injuste, infondée et improvisée, et s'était engagé à supprimer cette mesure s'il était élu.
Après sa victoire le Président Hollande a rappelé sa promesse de campagne lors de son interview du 14 juillet :
"S'il y avait eu cette augmentation de la TVA telle qu'elle avait été votée, c'était 1,6 point de TVA, 11 milliards d'euros qui étaient prélevés sur les Français, qui aurait affaibli encore la croissance, mis des personnes au chômage, amputé le pouvoir d'achat : je m'y suis refusé."
Conformément aux engagements pris devant les Français, les députés ont donc adopté mardi 17 juillet l'article premier du "collectif" budgétaire abrogeant la hausse de la TVA de 19,6 à 21,2 %, votée par la précédente majorité.

Engagement tenu !

Le gouvernement augmente le SMIC de 2% : Mardi 26 juin, le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, Michel Sapin a annoncé une augmentation du SMIC. Pour le ministre, il s'agit de permettre aux plus fragiles des salariés français de bénéficier de ce pouvoir d'achat supplémentaire. Il est réel. Il est substantiel. Le SMIC passe donc de 9,22 euros bruts par heure à 9,40 soit une augmentation de 22 euros euros nets par mois, soit 264 euros annuels.
François Hollande l'avait annoncé durant sa campagne :
le SMIC doit être indexé sur les prix et sur une part de la croissance.
Puis, une fois élu Président de la République, François Hollande avait rappelé à l'occasion de sa première interview télévisée: "Le chemin d'équilibre, c'est de permettre aux salariés qui n'ont pas été revalorisés en terme de pouvoir d'achat depuis cinq ans, d'avoir un coup de pouce, et en même temps de ne rien faire qui puisse déséquilibrer les PME qui sont aujourd'hui dans une difficulté de compétitivité".
Engagement tenu !

Lors du conseil des ministres, Marisol Touraine, la ministre des affaires sociales et de la santé, a présenté l"élargissement des possibilités de départ à la retraite à 60 ans. C'était l'engagement de François Hollande: permettre aux personnes ayant commencé à travailler jeunes et qui auront cotisé la totalité de leurs annuités de partir à la retraite à taux plein à 60 ans.
Il est en outre prévu, afin de ne pas pénaliser les personnes ayant connu des interruptions de carrière:
- de prendre en compte dans le calcul du nombre d'annuités d'assurance deux trimestres validés au titre des périodes de chômage ;
- de permettre aux mères de famille de valider deux trimestres de congé maternité, qui s'ajouteront aux quatre trimestres pouvant être validés au titre des arrêts maladie, maternité et accidents du travail dont peuvent bénéficier tous les assurés.
Les assurés de l'ensemble des régimes de retraite seront concernés par le rétablissement de ce droit. Ils pourront déposer leur demande dès la publication du décret et la mise enoeuvre effective de ce droit interviendra le 1er novembre prochain.
Ce sont plus de 110 000 personnes chaque année qui seront concernées. Son coût, 1,1 M d'euros en 2013, sera intégralement financé par une augmentation des cotisations sociales retraite qui s'établira pour la première année à 0,1 point pour les salariés et 0,1 point pour les employeurs.
Engagement tenu !

Le changement c'est l'accès au logement pour tous. François Hollande l'avait annoncé durant sa campagne, la ministre du logement, Cécile Duflot a annoncé l'encadrement des loyers à la relocation.
Le changement, c'est rétablir la justice et garantir l'accès au logement pour tous. Pour améliorer la vie quotidienne des Français, le gouvernement encadre des loyers à la relocation. Lundi 4 juin, la ministre du logement, Cécile Duflot a annoncé, une limitation de la hausse du loyer en cas de relocation, une mesure qui serait mise en place par décret.
Engagement 22 tenu !

Le changement, c'est redonner du pouvoir d'achat aux Français et améliorer leur vie quotidienne.
Le gouvernement augmente l'allocation de rentrée scolaire de 25%. Mercredi 30 mai, le conseil des Ministres de la présidence de François Hollande a pris la décision d'augmenter l'allocation de rentrée scolaire de 25%. François Hollande avait promis durant sa campagne le maintien toutes les ressources affectées à la politique familiale. et l'augmentation de 25% l'allocation de rentrée scolaire dès la prochaine rentrée
Engagement tenu !

Le changement, c'est retrouver la voix de la France à l'international et confirmer le retrait des troupes combattantes françaises d'Afghanistan d'ici la fin 2012.
Le président de la République s'est rendu en Afghanistan et s'est adressé aux soldats français de la Task force Lafayette. Il a rendu hommage aux 83 soldats français morts dans l'accomplissement de leur mission, en défendant les valeurs de la France. Il a également salué les blessés, les familles et les proches des victimes. Tenant l'engagement qu'il avait pris durant la campagne présidentielle, le président de la République a rappelé sa décision de retirer d'ici la fin de l'année 2012 les troupes combattantes françaises dont la mission s'achève. Il a précisé que cette décision souveraine serait mise en oeuvre en concertation avec l'Afghanistan ainsi qu'avec nos alliés de l'OTAN et se ferait dans le respect de toutes les conditions de sécurité pour les soldats. Le président de la République a également indiqué que l'engagement de la France en Afghanistan entrait dans une nouvelle phase, celle de la transition, dans laquelle la coopération civile avec l'Afghanistan sera développée sur le long terme, dans le cadre du traité d'amitié et de coopération.
Engagement en voie d'être tenu !

Le changement, c'est l'égalité.
Le gouvernement est composé d'autant de femmes que d'hommes. Pour la première fois dans l'histoire de la République, la composition du gouvernement est paritaire et comprend 17 femmes et 17 hommes. Un gouvernement qui confirme les engagements de François Hollande pour la parité et l'égalité femmes-hommes.
Engagement tenu !

Le changement, c'est l'exemplarité au sommet de l'Etat.
Une charte de déontologie engage les ministres à l'intégrité et l'exemplarité.Le premier conseil des Ministres de la présidence de François Hollande a vu les ministres signer une charte de déontologie en 7 points prévoyant concertation, transparence, impartialité, disponibilité, intégrité et exemplarité. Afin d'éviter tout conflit d'intérêt, les membres du gouvernement sont aussi tenus de remplir une déclaration d'intérêts lors de leur entrée en fonctions, déclaration qui est rendue publique. Cette charte confirme l'engagement pris par François Hollande en faveur d'une exemplarité et d'une impartialité de l'Etat.
Engagement tenu !

Le changement, c'est l'exemplarité dans l'usage des fonds publics.
Les rémunérations du Président et des ministres ont été diminuées de 30 %. Jeudi 17 mai, le premier conseil des Ministres de la présidence de François Hollande a pris la décision de baisser de 30% la rémunération du Président et des ministres. La baisse de la rémunération des ministres est effective immédiatement par décret tandis que la baisse de la rémunération du Président et du premier Ministre se fera par une loi à la suite des législatives et sera rétro-active. Une décision qui confirme l'engagement 47 du projet de François Hollande.
Engagement tenu !