L'AVENIR DE LA HAUTE-MARNE

Un projet, une volonté, une équipe.

La France forte

Le premier des mensonges est de ne pas assumer son bilan
François Hollande était en déplacement sur le thème de la santé jeudi 2 février. Après s'être rendu à l'hôpital Robert Debré et à l'institut de la vision, le candidat socialiste à l'élection présidentielle a clôturé la journée par un discours à la faculté de mLe candidat Nicolas Sarkozy et les responsables de l'UMP ont décidé de faire oublier leur bilan en abaissant le débat dans l'invective, dans l'injure, dans une forme de violence verbale destinée à opposer les Français les uns aux autres, à diviser profondément le République.
Le mensonge, ils le prêtent aisément à leurs adversaires, puisqu'il à été le puissant moteur de leur action au gouvernement. Nicolas Sarkozy avait promis la réhabilitation du travail, les français ont récolté le chômage ! Il leur avait promis une France forte, il a été le président de son affaiblissement !
Il leur avait garanti une république irréprochable, celle-ci s'est abîmée dans les affaires !
Nicolas Sarkozy s'était engagé devant les salariés de Gandrange à maintenir leur entreprise, ils savent désormais quel prix accorder à la parole présidentielle, comme tant d'autres d'ailleurs, qui voient partout sur les territoires les ravages de la désindustrialisation.
Nicolas Sarkozy et François Fillon ne peuvent pas assumer leur bilan. Ils ne peuvent que le déposer. Leur campagne c'est l'injure, la brutalité et la division, car leur échappatoire c'est la diversion !
Avec François Hollande, dans le respect des Français, nous voulons rassembler le pays pour mieux réussir à redresser la France !
par Bernard Cazeneuve, porte-parole de François Hollande
L'état de la France : où en est-on?
Depuis 2007, l’état du pays s’est fortement dégradé sans que la crise ne puisse tout expliquer, comme le souligne la comparaison avec d'autres pays dans des classements mondiaux. Emploi, pauvreté, logement, éducation, fiscalité, tous les secteurs ont été touchés. En quelques chiffres, nous vous proposons de mesurer l'évolution du pays ces cinq dernières années.
>> Chômage
L’emploi a été l’un des secteurs les plus sinistrés en France. Aujourd’hui 2 874 500 personnes sont sans emploi.
2007 : 8%
2011 : 9,3%
(Insee)
>> Logement : les mal-logés plus nombreux
685 116 personnes privées de logement personnel, et plus de 5 millions de personnes fragilisées par la crise du logement. Le rapport 2012 de la Fondation Abbé Pierre sur le mal logement dresse un état très inquiétant du logement en France.
2007 : 3,2 millions de personnes non ou mal logées
2012 : 3, 65 millions de personnes non ou mal logées
(Fondation Abbé Pierre)
>> Croissance
La baisse des exportations, la désindustrialisation, la chute du pouvoir d’achat des Français et les choix fiscaux ont contribué à un affaiblissement important de la croissance qui, après avoir été négative en 2008 et 2009, a bien du mal à décoller. Les prévisions pour 2012 tournent autour de 0,5%.
2007 : 2,3%
2011 : 1,7%
(Insee)
>> Dette (% du PIB)
Fin 2007, la dette publique s'élevait à 1.210 milliards d'euros contre 1.688 milliards d'euros fin 2011. Cette augmentation massive de la dette est un des éléments ayant conduit à la perte du triple A français et à la mise en place de plans d'austérité.
2007 : 64,2%
2011 : 85,3%
(Insee)
>> Taux de prélèvements obligatoires (% du PIB)
Il avait été promis une baisse de 4 points des prélèvements obligatoires. Mais la mise en œuvre du bouclier fiscal et son maintien alors même que la crise frappait le pays de plein fouet l’ont mené à augmenter les impôts, pénalisant ainsi les ménages moyens.
2007 : 43,4%
2012 (prévision budget) : 44,5%
>> Pauvreté (nombre de personnes sous le seuil de pauvreté)
Depuis le début du quinquennat, 200 000 personnes supplémentaires sont tombées sous le seuil de pauvreté. Il correspond à un niveau de vie inférieur à 954 euros par mois en 2009. A cette date, le taux de pauvreté était de 13,5 %.
2007 : 8 millions
2009 : 8,2 millions
(Insee)
>> Exportations: classement de la France au niveau mondial
Le déclin industriel français ont fait chuter la place de la France dans les exportations de marchandises à travers le monde. Elle passe derrière les Pays-Bas.
2007 : 5e position
2011 : 6e position
(source: OMC)
>> Indice de développement humain: position de la France au niveau mondial
Avant mai 2007, la France se classait parmi les 10 premiers pays ayant le plus fort indice de développement humain. Fondé sur trois critères majeurs, l'espérance de vie, le niveau d'éducation et le niveau de vie, cet indice vise à mieux mesurer le bien-être des populations des Etats du monde. Fin 2011, la France vit moins bien.
2007 : 8e
2011 : 20e
(PNUD)
>> Niveau scolaire et éducatif
L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) passe à la loupe les niveaux et systèmes éducatifs des pays membres. La France a reculé aussi dans ce domaine et atteint à peine la moyenne des pays de l’OCDE.
2007 : 16e
2011 : 24e
(Classement OCDE)
>> Corruption: l'image de la France dégradée
Les affaires Karachi et Bettencourt ont notamment contribué à la dégradation de l’image internationale de la France en matière de corruption qui se classe étonnement en 25e position sur un classement de 178 pays.
2007 : 18e
2011 : 25e
(Transparency International)